Thème en cours

 
 
 

D'une mobilité à l'autre

Agrandir
Périodique :
Paris - , N° 53.- 30 p., photo, graph., cartes.- pp. 68-98 - 2017
Cote : NUM2674
 
 
 
 
 
 
 
Voir mon panier  Flux RSS

Fermeture du Pont Mathilde à Rouen Impact sur la mobilité au sein de l’agglomération

 
Fermeture du Pont Mathilde à Rouen Impact sur la mobilité au sein de l’agglomération
Lyon - , 2016
120 p., bibliogr., phot.
Résumé d'éditeur : Le 29 octobre 2012, un accident impliquant un transport de marchandise dangereuse (citerne de carburant) est survenu sur le pont Mathilde à Rouen. Suite aux dégâts causés par l’incendie, le pont a dû être fermé à la circulation. Presque deux ans après sa fermeture, le pont a été remis en service le 26 août 2014. La DREAL Haute-Normandie et la CREA11 ont souhaité identifier les impacts de la fermeture du pont sur les pratiques de déplacements au sein de l’agglomération. Il y a un enjeu méthodologique à observer comment les voyageurs s’adaptent en cas de modification significative et imprévue des réseaux de transport. Premièrement, il est intéressant d’analyser en combien de temps les voyageurs adaptent leurs comportements : le changement d’offre de transport induit un nouvel équilibre offre-demande, vers lequel le trafic va progressivement converger. La question est de savoir si cette convergence est rapide. Ensuite, il est intéressant de voir s’il y a des rigidités, c’està- dire de l’inertie, dans le comportement des voyageurs. Dans le cas de la rupture du pont Mathilde, et de sa réouverture, l’examen du trafic a permis d’identifier la présence d’une certaine inertie, puisque les voyageurs ne reprennent pas tous leurs précédentes habitudes de déplacement. Enfin, tout un champ d’analyse des réseaux de transport se concentre sur l’analyse des conséquences des ruptures. Il y a de véritables enjeux de résilience des réseaux de transport, notamment dans le cadre du changement climatique et de l’augmentation d’événements climatiques extrêmes qui doit l’accompagner. Il est important de documenter les cas concrets, mesurables, comme la rupture du pont Mathilde. Nous avons donc dans un premier temps analysé l’évolution des mobilités suite à la fermeture du pont Mathilde. Dans un second temps, nous avons étudié la capacité des modèles de trafic existants sur l’agglomération à reproduire l’évolution du trafic provoquée par cette rupture franche du réseau routier.
 
 Fichier 
PDF Fichier bibliographique accessible sur Extranet   (Taille : 2.36 Mo)
 Mots clés 
 Gestion 
DIFFUSION :
Notice complète : OUI
Statut : Disponible
ISBN : 978-2-37-180158-5
Créée le : 07/02/2017
Cote : NUM2660
twitter  facebook  linkedin  google+
Retour Accueil